Chapitre 7

Sora jeta un coup d’œil à la couverture du livre posé sur la table de nuit de Riku. En reconnaissant l’auteur et l’illustration, il sourit.

 

-De Sade ? Tu cherches des idées ?

-Axel m’a dit exactement la même chose tout à l’heure.

 

Riku fit glisser son doigt sur l’interrupteur qui éteignit d’un coup sec la lumière, baignant la chambre dans la lueur orangée qui venait de la fenêtre. Sora se tourna vers lui, souriant toujours, très posément, tapotant le carrelage du bout de ses pieds nus.

 

-Tu n’as pas peur ? Demanda Riku.

-De toi ? (L’argenté acquiesça) Non.

-Même pas que je te saute dessus, te prenne comme un sauvage et te jette ensuite ?

-… Si, un peu de ça, soupira Sora, désolé que Riku lise aussi facilement dans ses pensées.

 

Riku esquissa un sourire amusé. C’était l’aveu de Sora qui lui faisait cet effet-là. Comme s’il était capable de faire une chose pareille.

 

-Eh… Chuchota-t-il en s’approchant lentement, de sa démarche féline.

 

Sora le regarda avancer sans rien dire, n’écoutant que son cœur qui accélérait à chaque pas que faisait Riku.

 

-Je ne m’appelle pas Marluxia.

 

Ils rirent, Riku en profita pour retirer son tee-shirt à Sora.

 

-Eh, c’est de la triche !

-On n’a pas établi de règles, que je sache… Répondit l’argenté dans un murmure terriblement sensuel.

 

Sora frissonna.

 

-Alors j’en établis une : ne me rend pas dingue comme ça.

-Comme quoi ? Demanda Riku sur le même ton affreusement chaud.

-Comme… Ça…

 

Riku se pencha vers Sora et embrassa son torse, juste entre les deux pectoraux. Le châtain soupira de bien être.

 

-Hm… Ni comme ça…

-Et comme ça ?

 

Riku descendit un peu et couvrit le bas de son ventre de baisers. Sora se cambra légèrement pour mieux s’offrir.

 

-Non… plus…

-Et comme ça ?

 

L’argenté descendit la braguette de son tout nouvel amant et glissa ses doigts froids sous la couture de son boxer noir.

 

-Aah… Gémit Sora, ne parvenant même plus à faire des phrases complètes.

 

Riku sentit son cœur faire une embardée. Les gémissements de Sora le mettaient dans un état second, comme en transe, et il avait peur de ne plus contrôler ses gestes. Déjà qu’il devait se faire violence pour ne pas le pénétrer purement et simplement histoire de l’entendre hurler…

 

-Tu te sens prêt ?

 

Sora acquiesça, les yeux tournés vers la fenêtre pour ne pas croiser ceux de Riku, les joues rosées par la brusque accélération de son souffle et de son rythme cardiaque. Riku en profita pour retirer son propre tee-shirt ainsi que le jean de Sora, d’un geste lent et mesuré.

 

-Mais, Riku…

-Hm ?

 

Il s’attaqua de nouveau à la peau douce et chaude de son petit ami, qui ne savait plus comment dire ce qu’il avait sur le cœur.

 

-Ne te… Retiens pas…

-Je vais te faire mal.

-Je m’en fous.

 

Sora ferma les yeux. Il voulait sentir Riku en lui, pleinement et simplement. Il se fichait de la douleur. Elle ne l’effrayait pas. Pas quand Riku était près de lui.

 

-Sora… Je t’aime trop pour te faire souffrir…

-Je t’aime. Prends-moi.

 

Riku esquissa un sourire, tout en retirant son pantalon d’un souple mouvement de jambes.

 

-C’est si gentiment demandé.

 

Ils ne portaient presque plus rien à présent, leurs sous-vêtements constituaient la seule barrière qui les séparait encore de l’instant parfait. Sora se tourna sur le ventre, la joue contre l’oreiller qui avait l’odeur de Riku. Il était envahit par l’odeur de Riku. Ses cheveux, son cou, tout était imprégné de parfum doux-amer qui s’accrochait aux vêtements et aux draps et laissait un goût délicieux sur la langue. L’air était lourd, les fenêtres couvertes de buée cachaient le soleil couchant. Le désir à son paroxysme électrisait l’atmosphère.

Enfin, la dernière barrière tomba, les dernières pièces de tissu valsèrent loin du lit. Riku caressait la peau de Sora comme si elle lui appartenait, partant de derrière ses genoux, pour remonter lentement le long de sa cuisse, jusqu’à ses fesses, puis longeait sa colonne vertébrale et glissait les doigts dans ses cheveux.

 

-Ri…ku…

-Sora… Murmura-t-il dans un souffle plein de désir.

-Allez…

 

Riku éclata d’un rire silencieux contre la peau brûlante de son amant si impatient.

 

-J’y vais en douceur.

-Non… Supplia Sora qui n’en pouvait plus d’attendre.

-Sora, je ne veux pas que tu aie mal…

 

Se retournant d’un quart, Sora glissa la main dans la nuque de Riku pour le forcer à se rapprocher. Celui-ci freina tant qu’il pouvait, mais la rencontre était inévitable, le châtain l’avait pris par surprise.

Il sursauta et laissa échapper un hoquet quand cette chaleur soudaine, qu’il connaissait pourtant, entoura son membre gorgé de désir, qui ne semblait demander que cela. Sora, quant à lui, serra les dents un quart de seconde, mais se rendit vite compte que c’était largement supportable, comme douleur.

 

-Tu fais… Tout un numéro… Pour rien…

-Tu… N’as pas mal ?

-Non. Continue… Lui intima Sora dans un souffle.

 

Riku soupira de soulagement et ne se le fit pas dire deux fois. Se retirant légèrement pour mieux revenir, il commença à trembler, et son souffle accéléra. Le plaisir arrivait, par vagues brûlantes qui ravageaient sa conscience, sa prudence et ses hésitations d’un seul coup.

 

-Ah… Sora…

 

Sora commençait à le sentir arriver, lui aussi. C’était comme une multitude de piqûres brûlantes dans son corps, mais c’étaient des piqûres agréables, dont la chaleur s’étendait lentement, comme une coulée de lave.

 

-Hm… Encore…

 

Leurs gémissements les faisaient monter encore plus vite. Pour Sora, la gêne de la première fois avait disparu, et tout devenait évident, comme si leurs corps avaient été faits pour s’emboîter, comme deux pièces voisines dans un puzzle.

Il ne tarda pas à se libérer, dans un gémissement légèrement plus fort. Ce n’était pas encore tout à fait un orgasme, plutôt un embryon.

Riku le rejoignit avec quelques secondes de retard, car lui, par contre, était monté au 7eme ciel, plus haut qu’il était jamais monté. C’était Sora. C’était logique, et ça faisait longtemps qu’il attendait. La fièvre avait eu tout le temps de monter.

Il se retira, se laissant tomber mollement près de son amant. Sora, quant à lui, n’avait même plus la force de bouger. Son seul mouvement fut de tourner la tête vers Riku.

 

-Tu es magnifique.

-Tais-toi, grommela l’argenté sans cacher pour autant son sourire attendri.

-Je t’aime.

-Je t’aime aussi.

 

Sora faillit s’endormir tant il était heureux, mais il se rappela que Roxas et Axel les attendaient, et que Roxas ne pouvait pas saquer Axel. Il était peut-être temps d’y aller.

 

-Riku, il faut qu’on aille les chercher. Il faut que je dorme.

 

Riku rit, la tête dans l’oreiller, mais se leva néanmoins et se rhabilla rapidement. Sora fit de même, bien que légèrement gêné par son derrière qui lui semblait avoir doublé de volume.

 

-Ça te fait mal ?

-Pas tout à fait, c’est plus… Une sorte de gêne.

-Ça fait toujours ça la première fois, ne t’inquiète pas, sourit Riku en finissant de lacer ses DocMartens.

 

Sora lui rendit son sourire, tout en s’asseyant prudemment sur le bord du lit d’Axel pour enfiler ses basket de skateur.

 

-Sinon… Sora…

 

Sora releva les yeux vers Riku, qui était devant la fenêtre et essuyait la buée avec sa manche.

 

-Ça t’a plu ?

-Beaucoup.

 

La réponse parut surprendre Riku car il se retourna brusquement.

 

-Vraiment ?

-Vraiment, répondit Sora avec un petit sourire rassurant.

-Ça n’a pas été trop douloureux ?

-Presque pas, je t’assure.

-Eh ben…

-Pourquoi ? T’as eu mal toi ?

 

Riku sourit et tendit la main pour aider Sora à se relever.

 

-Beaucoup. Il faut dire que c’était Marluxia, et tu le connais : il n’y va pas de main morte.

-Ça c’est sûr ! Moi je suis content que ça ait été toi.

 

L’argenté embrassa la tempe de son amant, tout en le gardant contre lui. Ils sortirent de la chambre, attachés l’un à l’autre plus profondément encore qu’ils ne l’étaient déjà. Forcément le fait de partager ce genre d’expériences créait des liens qui ne s’effaçaient jamais ensuite. Ils le savaient tous les deux : ils étaient à l’aube d’une très belle aventure…

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×